DERNIERS MATCHS
Vendredi 11 septembre 2020
Équipe P CS E
Shawinigan 3 3 1 F
Sherbrooke 0 3 0 Box
PROCHAINS MATCHS
Aucun match au calendrier
Classement
Division B45
Équipe PJ V D PCT DIF
Victoriaville 15 11 4 .733 0.0
Shawinigan 15 10 5 .667 1.0
Sherbrooke 15 8 7 .533 3.0
Coaticook 15 7 8 .467 4.0
Thetford Mines 15 6 9 .400 5.0

Division Louisville Slugger
Équipe PJ V D PCT DIF
Acton Vale 15 11 4 .733 0.0
St-Jean-sur-Richelieu 15 8 7 .533 3.0
Ste-Thérèse 15 4 11 .267 7.0
Montréal 15 4 11 .267 7.0

Division ABC Baseball Québec
Équipe PJ V D PCT DIF
ABC U18 5 1 4 .200 0.0

Partenaires
Revue de presse
Lanceurs absents, frappeurs puissants
2010-09-01

(Sherbrooke) Les années se suivent et se ressemblent pour les Expos de Sherbrooke. Depuis trois ans, les blessures et les absences déciment la formation sherbrookoise lorsque les séries s'amorcent. Mais les Expos semblent avoir trouvé la solution adéquate pour combler la perte de plusieurs artilleurs: la puissance au bâton.
Les douleurs à l'épaule des lanceurs Julian Tucker et Éric Cyr ainsi que les absences répétées de Jason Benson et Brian James Guerriero compliquent visiblement la tâche des Sherbrookois.

La preuve? Le seul lanceur en forme et toujours présent, Danny Prata, a dû demeurer sur le monticule pendant sept manches lors de la troisième partie de la série opposant les Expos au Big Bill de Coaticook. Et ce, même s'il commençait à montrer quelques signes de ralentissement en raison d'un nombre de lancers trop élevé causé par les erreurs fréquentes de ses coéquipiers en défensive.

«Danny a peut-être réalisé 40 lancers de trop à cause des erreurs, a fait remarquer Alain Lachance après la deuxième victoire des siens en trois matchs. C'est inacceptable. Il va falloir trouver le moyen de protéger les bras de nos lanceurs. Sinon, ce sera plus difficile de se rendre loin en séries. On ne gagnera pas toutes les parties 10 à 7. On devra faire plus attention.»


Heureusement, les gros canons tels que Jonathan Prévost, Issael Gonzalez et Eddie Lantigua ont permis lundi soir de faire oublier l'absence de relève du côté des champions en titre. À l'aide de leurs longues balles et de coups sûrs opportuns.

«C'est la première fois des séries que nous réussissons à cogner la balle avec aplomb, avoue Eddie Lantigua qui occupait le poste de joueur-entraîneur en l'absence de Jason Benson. Il faudra démontrer la même constance au marbre pour gagner cette série contre le Big Bill.»

Heureusement, le propriétaire François Lécuyer pourra compter sur Éric Cyr qui tentera un retour au jeu le 1er septembre à Coaticook, lui qui devait se contenter du poste au premier but après une longue période d'absence.

Jason Benson devrait ensuite mettre ses études en veille afin de lancer la cinquième partie de la série, le 9 septembre.

Brian James Guerriero pourrait faire de même en fin de séries.

«On doit avoir confiance en nos forces, ajoute Alain Lachance. Nous sommes deux équipes différentes. Les Expos sont plus expérimentés alors que les joueurs du Big Bill demeurent plus dynamiques, étant plus jeunes. Ce soir (lundi dernier), notre club s'est servi de son expérience et on a gagné.»



Source : La Tribune
http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/la-nouvelle/201009/01/01-4311682-lanceurs-absents-frappeurs-puissants.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4311173_article_POS2