DERNIERS MATCHS
Vendredi 16 août 2019
Équipe P CS E
Thetford Mines 9 11 1 F
Sherbrooke 3 8 5 Box
PROCHAINS MATCHS
Aucun match au calendrier
Classement
Division Louisville Slugger
Équipe PJ V D PCT DIF
St-Jean-sur-Richelieu 32 21 11 .656 0.0
Montréal 32 18 14 .563 3.0
Acton Vale 32 17 15 .531 4.0
St-Jérôme 32 13 19 .406 8.0

Division B45
Équipe PJ V D PCT DIF
Shawinigan 32 19 13 .594 0.0
Victoriaville 32 18 14 .563 1.0
Thetford Mines 32 17 15 .531 2.0
Coaticook 32 16 16 .500 3.0
Sherbrooke 32 8 24 .250 11.0

Division ABC Baseball Québec
Équipe PJ V D PCT DIF
ABC U17 9 5 4 .556 0.0
ABC U16 9 1 8 .111 4.0

Partenaires
Revue de presse
Les Expos accueillent Eddie Lantigua
2010-03-15

(Sh) C'était un secret de polichinelle. Depuis plusieurs semaines, le propriétaire des Expos de Sherbrooke, François Lécuyer, avait dans sa mire le frappeur de puissance Eddie Lantigua. Un Dominicain repêché par les Dodgers de Los Angeles qui a fait la pluie et le beau temps avec les Capitales de Québec dans la ligue CanAm. Et le voilà maintenant à Sherbrooke.

Lantigua s'est amené au Québec il y a plus de dix ans. Celui qui maîtrise parfaitement le français a d'abord tenu à se présenter comme étant un amoureux du baseball.Et en parlant d'amour, c'est grâce à celui qu'il entretient avec sa conjointe que Lantigua s'est retrouvé à jouer au baseball dans la Belle Province.

"Ma conjointe est Québécoise, informe-t-il. C'est ce qui m'a amené ici il y a une dizaine d'années. Étant donné que je connaissais déjà bien Prata, Gonzalez, Tucker et Éric Cyr, qui a aussi été un membre des Dodgers et des Capitales, j'ai bien voulu accepter l'invitation en me joignant aux Expos. Je suis content à la simple idée de jouer avec des amis et de m'associer à une équipe championne."

Né avec un bâton dans les mains


À l'âge de cinq ans, Eddie Lantigua jouait déjà au baseball. Il faut savoir en fait que son père a été dépisteur pour les Dodgers, les White Sox et les Philies en République dominicaine. Normal qu'il l'ait donc initié rapidement à ce sport.

Après avoir tracé sa voie jusque dans les circuits professionnels américains, l'homme né à Puerto Plata a été ralenti par les blessures, au coude notamment.

Lantigua n'a donc jamais évolué dans la grande ligue, ce qui ne l'a pas empêché de devenir une vraie légende du baseball au Québec.

"À cause de ces blessures, j'avais parfois de la misère à lancer et à bien bouger défensivement, avance-t-il. Puis avec cette mésentente avec les Capitales, j'espérais me trouver une équipe rapidement. J'adore le baseball, même encore aujourd'hui à l'âge de 36 ans. Je tenterai d'ailleurs de participer à toutes les parties des Expos."

Mais pourquoi la LBSEQ?

"Les temps ont changé. La Ligue de baseball senior élite du Québec n'a plus grand-chose à envier à la ligue CanAm quand on regarde tous les bons joueurs qui évoluent aujourd'hui dans ce circuit", confie le futur roi du stade Amédée-Roy.

Lors de la conférence de presse annonçant la venue de Lantigua, le propriétaire des Expos ne pouvait s'empêcher de cacher toute sa joie.

"Tous ceux qui me côtoient savent bien que lorsqu'il s'agit de baseball, sky is no limit, a lancé le propriétaire de l'équipe.

Selon lui, avec le départ de Bruno Vachon, des frères Louis et René Lachance, de Pascal St-Pierre et d'Alain Lachance, une page du baseball local fut tournée lors de la dernière conquête du championnat, l'an dernier.

"Depuis des années, nous avons le privilège de pouvoir compter sur des joueurs locaux de grande qualité. Mais comme toute bonne chose a une fin, c'est dans la gloire que plusieurs ont quitté. Il était donc indispensable de revenir à la charge avec une formation explosive", avoue Lécuyer.



Source : La Tribune
http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/la-nouvelle/201003/15/01-4260745-les-expos-accueillent-eddie-lantigua.php