DERNIERS MATCHS
Dimanche 01 septembre 2019
Équipe P CS E
Sherbrooke 1 9 2 F
Coaticook 13 14 0 Box
PROCHAINS MATCHS
Aucun match au calendrier
Classement
Division Louisville Slugger
Équipe PJ V D PCT DIF
St-Jean-sur-Richelieu 32 21 11 .656 0.0
Montréal 32 18 14 .563 3.0
Acton Vale 32 17 15 .531 4.0
St-Jérôme 32 13 19 .406 8.0

Division B45
Équipe PJ V D PCT DIF
Shawinigan 32 19 13 .594 0.0
Victoriaville 32 18 14 .563 1.0
Thetford Mines 32 17 15 .531 2.0
Coaticook 32 16 16 .500 3.0
Sherbrooke 32 8 24 .250 11.0

Division ABC Baseball Québec
Équipe PJ V D PCT DIF
ABC U17 9 5 4 .556 0.0
ABC U16 9 1 8 .111 4.0

Partenaires
Revue de presse
Les Expos sans pitié pour le Big Bill
2009-05-30

On s'attendait à un duel serré entre les Expos de Sherbrooke et le Big Bill de Coaticook, vendredi soir au Stade Amédée-Roy, mais Danny Prata et ses coéquipiers des Expos n'avaient pas le même scénario en tête alors qu'ils ont rossé les visiteurs par 12-0.

Le gaucher Prata n'a laissé que des miettes aux frappeurs du Big Bill tandis que son offensive, et sa défensive, se chargeaient du reste. En six manches, Prata (1-0) n'a donné que quatre coups sûrs et deux buts sur balle. En 10 manches depuis le début de la saison, le gaucher de Repentigny n'a toujours pas donné de points mérités.

«Quand l'attaque produit autant de points, et aussi tôt dans le match, c'est tellement plus facile pour un lanceur, tu n'as pas peur de lancer des prises. Il faut aussi mentionner que Bruno (Vachon, le receveur), a dirigé un bon match derrière le marbre», a-t-il expliqué.

«Je ne suis pas un gars qui va courir après le retrait sur trois prises, mais qui va provoquer plusieurs roulants. Et la défensive a fait un bon travail ce soir.»

Pour les visiteurs, ce ne fut pas Alexandre Messier qui a débuté le match mais plutôt Bruno Pépin. Dès la première manche, ce dernier a accordé quatre points.

En fait, le premier frappeur à lui faire face, Thomas Raymundo, a balancé l'un de ses lancers l'une de ses offrandes hors des limites du stade. Le signal était lancé pour une longue soirée du côté des visiteurs.

«Je ne veux pas rabaisser leurs lanceurs, mais ce n'était pas (Marc-André) Major qui était au monticule. De notre côté, on joue avec confiance, on sait qu'on a une chance de gagner chaque fois qu'on saute sur le terrain», a continué Prata.

«La différence si l'on compare avec l'an dernier, c'est qu'on a beaucoup plus de profondeur, surtout au monticule. Quoiqu'il arrive, on sait qu'on a de bons bras en relève et ça, ça nous met en confiance.»

Ce dernier aurait très bien pu faire toute la distance et compléter son match. «J'ai déjà été opéré deux fois au coude gauche alors pourquoi prendre des chances lorsque l'enjeu du match est presque certain?»

Jason Benson a lancé la dernière manche du match afin de préserver le jeu blanc.



Source : La Tribune
http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/sports/200905/30/01-861440-les-expos-sans-pitie-pour-le-big-bill.php